Accueil / Connaître le Sibérien / Hypoallergénie
 

Hypoallergénie

 

Les Allergies

L'allergie aux chats, et à la plupart des animaux, n'est pas causée par leurs poils, qu'ils soient courts ou longs, mais par leurs urines, leur salive et les secrétions de leurs glandes sébacées. En se léchant, ils déposent leurs allergènes sur leurs poils, entraînant des réactions allergiques chez ceux qui les touchent ou les approchent. Leurs allergènes s'accumulent sur les tapis, moquettes, tentures, vêtements qu'ils foulent.

De plus on peut retrouver des allergènes d'animaux plusieurs mois, voire un ou deux ans après qu'ils ont quitté un lieu.

Une personne allergique aux chats ou à n'importe quel autre animal, pourra déclencher des symptômes allergiques sans avoir aucun contact avec le chat mais tout simplement en s'approchant d'une personne ayant des poils sur ses vêtements.

Le choc anaphylactique est une réaction allergique sévère, démesurée, susceptible d’entraîner le décès de la personne touchée par arrêt respiratoire ou cardiaque. Ca n’est pas la seule réaction anaphylactique sévère : l’oedème de Quincke qui entraîne une asphyxie, et l’asthme aigu en font également partie.

Environ 1 % des allergies entraîne une anaphylaxie sévère et la même proportion des anaphylaxies sévères provoque la mort. En Europe, le risque de mortalité par choc anaphylactique est estimé à 1 à 5 par million d’habitants.

 

Les symptômes classiques de l'allergie sont

  • Toux et respiration sifflante;
  • Urticaire, éruption cutanée sur la poitrine ou le visage;
  • Démangeaisons des yeux, écoulements;
  • Rougeur de la peau à l’endroit où le chat a griffé;
  • Démangeaisons;
  • Congestion nasale;
  • Eternuements;
  • Sensation de gorge qui gratte.

TRES IMPORTANT : vous devez absolument consulter un spécialiste afin qu'il vous fasse une batterie de tests qui pourront déterminer précisément la nature de l'allergie. Il vous donnera également toutes les recommandations nécéssaires pour vivre avec votre allergie.

 

Les allergies et le Sibérien

Si le Sibérien est hypoalergenique , il n'est pas "non allergène" et reste donc potentiellement un danger pour les personnes allergiques aux chats.

Dans tous les cas, il faut faire le projet d'accueillir un chaton avec votre allergologue.

Le mieux est même de tester plusieurs chatons , dans les même conditions, et un par un, afin de sélectionner celui qui conviendra.

  • Chaque personne possède une sensibilté propre vis à vis de l'allergène, et donc ne necessitera pas la même exigence de faiblesse de taux de feld1
  • Au sein de la race, tous les sujets n'ont pas la même concetration de Fel d1, ainsi le mieux est de tester les concentrations sur différents chatons afin de choisir le taux le plus faible.
  • Un mâle non castré produira moins de fel d1 qu'un mâle entier.
  • Il existe d'autre allergène félin, pour lesquels le Sibérien ne pourra rien faire pour vous malheureusement
  • Le mariage de deux chats avec un taux élevé d'allergène donnera des chatons à taux équivalents, et il en est de même pour un mariage de deux chats à taux faibles.
  • La longueur du poil n'influence pas les taux de fel d1 (mais plus il y'a de surface sur laquelle le chat dépose sa saliven et plus le risque est élevé c'est un fait)
  • Dire qu'il faut éviter qu'un chat devienne propre pour éviter le dépot de l'allergène sur son poil est une très MAUVAISE chose : la toilette du chat est indispensable à sa santé et son hygiène, il ne faut jamais chercher à empécher sa toilette.

 

Nous avons actuellement deux personnes allergiques qui vivent avec un Sibérien des Monts Saian, et je prends régulièrement des nouvelles afin de savoir si la cohabitation est toujours parfaite .

Il sera difficile pour vous de devoir vous séparer d'un chaton car le travail en amont aura été mal fait, mais cela sera également difficile pour le chaton. C'est pourquoi il faut y réfléchir, et ne pas se passer de l'aide d'un spécialiste.

Il faudra accueillir le chaton avec les recommandations du spécialiste, afin d'éviter un accident. Les Sibériens sont des chats à poils longs, et ils en sèment régulièrement PARTOUT. Même si votre maison est propre et que le ménage est fait régulièrement, le risque zéro n'existe pas, et c'est pourquoi j'insiste sur l'obligation de travailler avec votre allergologue. Ce point sera déterminant pour l'adoption d'un chaton.

Je suis bien placée pour savoir que c'est un bonheur inespéré de pouvoir prendre un chat quand malgré tout des allergies font obstacle, mais il faut rester prudent.

Attention cependant , même s'ils en produisent très peu rien n'est garanti! Il est indispensable de faire un essai en coopération avec votre médecin, car le risque ne doit jamais être négligé !