Pascal Lescroart

Commentaire de : Pascal LESCROART

Ce n'est pas l'activité physique ni la diminution de la quantité ingérée qui peuvent faire mincir, mais le bien-être procuré par la "chasse aux croquettes" qui diminue l'hyperglycémie, liée à l'ennui, permettant ainsi la fonte des graisses de réserve.

Ceci a d'autres effets très favorables à la santé : meilleure résistance aux infections, amlioration des capacités de cicatrisation, protection accrue contre le diabète, l'insuffisance rénale et l'hypertension.

Le retour au jeu n'intervient pas toujours : le jeu est pour le chaton une initiation à la chasse et pour l'adulte un entrainement à la chasse: il est possible que l'activité induite par le Pipolino, si faible soit-elle, suffise à votre chat; n'est-ce pas son bonheur, surtout si cela lui favorise la santé, qui est le plus important?


Quant à la couleur, elle est "très tendance" selon ses concepteurs italiens, mais les chats se moquent de la mode. D'ailleurs, d'autres couleurs, dont le blanc, sont arivées suite au succès du Pipolino.


Petit conseil : en remplissant chaque jour le Pipolino, les croquettes sortent moins facilement, la chasse aux croquettes durera plus longtemps et votre chat sera encore plus heureux!

Bien cordialement
Dr vét. PL
Inventeur du Pipolino

 

 

Commentaire de : Pascal LESCROART

Bonjour
Juste quelques précisions pour etayer vos remarques très pertinentes.
Encore très mal connu, l'effet du Pipolino sur la fonte des graisses de réserves vient de la diminution rapide de la glycémie lors des repas, grâce d'une petite part à l'activité physique, d'autre part à la diminution de l'anxiété qui accompagne souvent l'ennui chez le chat.

Une glycémie plus basse inverse la tendance au stockage des graisses.
Une glycémie un peu trop élevée favorise chez le chat, plus sensible que l'homme , non seulement excès pondéral et obésité, mais aussi immuno déficience favorisant les maladies infectieuses chroniques, défaut de cicatrisation à l'origine des ulcères, diabète sucré facteur d'insuffisance rénale
Concernant le bien-être effectivement difficile à cerner, je m'appuie sur les effets favorables du Pipolino sur les maladies d'origine comportementale (boulimie, agressivité, dermatite de léchage, marquages urinaires, griffades) qui redonne à ces chats santé et activité.

Et si le Pipolino supprime les vomissements répétés malgré les traitements médicaux chez les chats boulimiques ou à ulcères de l'estomac, leur vie est sûrement plus agréable.
En remplissant chaque soir le Pipolino, vous procurez à votre chat environ 30 mn de plus d'activité par jour, ce qui peut augmenter de 10% en plus les effets bénéfiques du Pipolino, mais permet également de diminuer de façon notable le bruit de maracas!
Bien cordialement
PL


Commentaire de : Pascal LESCROART

Bonjour
Le conseil ci-dessus est pertinent : diminuer le nombre de trous de sortie permettra un plus grand temps d'activité. Vous verrez que cela ne fera mincir que la chatte trop grosse, mais pas les autres chats s'ils sont minces. Pour en expliquer la raison, on découvre actuellement que c'est l'ennui et l'anxiété qui participent à la prise de poids, et qu'il est très difficile de faire stocker du gras à un chat heureux: le chat est un prédateur de proies vivantes, qu'il consomme en phase d'activité physique, après les avoir épuisées: l'épuisement transforme en acide lactique le glucose sanguin de la proie, le peu de glucose restant qui est consommé par le chat est brûlé par l'activité de chasse ou se transforme en glycogène si l'organisme peut encore en stocker (sucres de réserve: 20 g maximum chez le chat).

En cas d'inactivité, les glucides digérés sous forme de glucose ne sont pas brûlés, ne peuvent pas se stocker sous forme de glycogène car les réserves sont rapidement saturées, et la transformation en graisse est la principale défense de l'organisme pour éviter un diabète. Et, si le chat est anxieux, ce qui est fréquent s'il s'ennuie, chaque stress fait monter la glycèmie en prélevant dans les réserves de glycogène , le transforme en glucose dont une grande partie sera ensuite retransformée en graisses de réserve.
Le risque majeur est l'hépatose des chats obèses, fréquemment mortelle, par épuisement des réserves en glycogène : faute de carburant (le glucose),et parce que ce mécanisme est beaucoup plus lent, le foie ne peut plus fonctionner pour retransformer les graisses de réserve en glucose; dans ce cas, faute d'appétit, tous les organes se détériorent rapidement: voilà pourquoi les chats en excès pondéral vivent moins longtemps et qu'il faut se soucier de l'obésité.

Tout arrêt brutal d'appétit chez le chat obèse est grave et justifie d'un traitement médical d'urgence. Il faut donc absolument lutter contre l'obésité du chat, surtout s'il manifeste une forme d'anxiété (se cache fréquemment, feule à l'arrivée d'un congénère, miaule ou fait des selles ou des urines quand on le transporte en cage, ou développe une maladie d'origine comportementale (dermatite de léchage, cystite, regurgitations alimentaires, malpropreté, infections récidivantes,...)

11.09.08 @ 08:01